Aventures Nouvelle-France
Demandez un devis
Appels gratuits

France 0 800 91 21 91

Belgique 0 800 761 21

Suisse 0 800 561 731

International +1 514 800 1152

Les amérindiens du Québec, peuple des premières nations

 Culture et tradition du Québec 

amerindiens du quebec

1Déc2015

Le peuple des amérindiens se composent de dix nations (huit nations Algonquiennes et deux nations Iroquoises) et la nation Inuit. Ils appartiennent à trois familles linguistiques : les langues Algonquiennes, Iroquoises et Eskimo-aléoutes.

Avec une population totale de 98 731 personnes en 2012, ils forment environ 1% de la population totale de la province. Le 21 juin est la Journée nationale des Autochtones. Elle est inscrite dans la Constitution canadienne depuis 1996.

C’est impossible pour nous d’entrer dans les détails de chaque peuple amérindiens car leur histoire complexe et leur culture diversifiées représenteraient un travail de titan. Avec l’arrivé des européens, leur mode de vie et territoire ont beaucoup changé. Voici un petit résumé de chaque nations amérindiennes qui vit au Québec.

amerindien du quebec

SAVIEZ-VOUS

  • Le canoë (ou canot) est d’origine amérindienne. Fabriqué traditionnellement au moyen d’écorce et de résine sur une structure en bois légère et solide.
  • Le kayak est une invention Inuit, cette embarcation monoplace, rapide et très maniable, avait été conçue pour la chasse aux mammifères marins dans les mers de l’Arctique.
  • Avec l’arrivée des européens la première cause de mortalité des amérindiens est l’introduction de nouvelles maladies car les populations autochtones n’étaient pas immunisées.
  • Les Amérindiens ont été les premiers à découvrir comment extraire la sève des érables et la transformer en sirop.
  • Les Amérindiens récoltent le riz sauvage depuis des siècles. Il s’agit d’un type de céréale qui pousse sur les bords marécageux des lacs.
  • Les chevaux utilisés par les Nord-Amérindiens ne sont pas originaires d’Amérique du Nord mais ont été amenés par les colons européens
  • Le chant de gorge Inuit est un chant diphonique ludique pratiqué par les femmes inuits

LES PEUPLES AMÉRINDIENS

carte amerindien quebec

Mohawks ou Kanienkeha:ka, le peuple de la pierre

Territoire : Banlieue de Montréal
Population totale actuelle : 17 340
Langue parlée aujourd’hui : Mohawk, anglais, français (peu)
Mode de vie d’origine : agriculteur et semi-sédentaire
Fait : Les Mohawks ont participé à la construction de L’Empire State Building, le pont Georges Washington, le World Trade Center… car leur capacité à gérer le vertige et leur courage à tout épreuve en font des “ironworkers” remarquables.

Hurons ou Wendat, le peuple du commerce

Territoire : Banlieue de Québec
Population totale actuelle : 1 330
Langue parlée aujourd’hui : Français Wendate
Mode de vie d’origine : semi-sédentaire
Fait : Grands alliés des Français à la naissance de la Nouvelle-France. Il reste aujourd’hui une seule communauté Wendat reconnue dans tout le Canada, celle de Wendake ou Village-des-Hurons et établie depuis 300 ans près de la ville de Québec.

Montagnais ou Innus, les êtres humains

Territoire : Côte-Nord
Population totale actuelle : 16 820
Langue parlée aujourd’hui : Innu, français
Mode de vie d’origine : Nomade
Fait : Les Montagnais forment une des nations autochtones la plus populeuse du Québec

Naskapis, au coeur du pays des caribous

Territoire : région de la Côte-Nord près de Schefferville
Population totale actuelle : 1 128
Langue parlée aujourd’hui : Naskapi, anglais
Mode de vie d’origine : Nomade
Fait : se distingue par son artisanat basé essentiellement sur l’utilisation du caribou comme matière première

Algonquins ou Anishinabeg, le peuple des terres

Territoire : Abitibi-Témiscamingue et une en Outaouais
Population totale actuelle : 12 700
Langue parlée aujourd’hui : Algonquin, Anglais ou français
Mode de vie d’origine : nomade et chasseur
Fait : Parmi les pratiques cérémonielles les plus courantes, on retrouvait, entre autres la suerie « Sweat Lodge » (tente assimilable à un sauna).

Attikameks, le peuple de l’écorce

Territoire : Région de la Mauricie
Population totale actuelle : 6 730
Langue parlée aujourd’hui : Attikamek, français
Mode de vie d’origine : Nomades ou semi-nomades
Fait : Ils auraient été les découvreurs du sirop d’érable

Cris ou Eeyou Istchee, le peuple des chasseurs

Territoire : Jamésie (Nord-du-Québec) et le Nunavik
Population totale actuelle : 17 000
Langue parlée aujourd’hui : Cri, français, anglais
Mode de vie d’origine : Au départ nomades ils sont devenus sédentaires
Fait : le plus grand groupe de Premières Nations au Québec et au Canada

Abénaquis ou Wabanaki, le peuple du soleil levant

Territoire : Région de Trois-Rivières
Population totale actuelle : 2.100
Langue parlée aujourd’hui : Français, Anglais, Abénaquis (peu)
Mode de vie d’origine : sédentaires et dépendaient surtout de l’agriculture
Fait : Les Abénaquis sont à l’origine des fèves au lard dans le sirop d’érable

Malécites, le peuple de la belle rivière

Territoire : région du Bas-Saint-Laurent
Population totale actuelle : 780
Langue parlée aujourd’hui : Français, anglais, Malécites (peu)
Mode de vie d’origine : semi-nomade
Fait : En 1987, plus de 130 Malécites se sont réunis au Québec, à Rivière-du-Loup, pour former un conseil de bande. En 1989, le gouvernement du Québec a officiellement reconnu les Malécites comme une des premières nations.

Micmacs ou Mi’gmaq, le peuple de la mer

Territoire : région de la Gaspésie
Population totale actuelle : 5 259
Langue parlée aujourd’hui : Micmac, anglais, français
Mode de vie d’origine : Nomade
Fait : Les Micmacs furent les premiers à rencontrer les nouveaux arrivants européens au 16e siècle.

Inuit (anciennement Esquimaux), le peuple du Nord

Territoire : Nord-du-Québecet Nunavik
Population totale actuelle : 10 000
Langue parlée aujourd’hui : Inuktitut, anglais
Mode de vie d’origine : Nomade
Fait :  Il existe 15 villages nordiques et qui sont distants l’un de l’autre de 100 à 850 km et ne sont pas reliés par route, ni entre eux ni avec le sud du Québec; l’avion est le seul moyen de transport possible.

Petit lexique amérindien de noms de lieux :

Le Québec d’aujourd’hui témoigne de la présence des premières nations en utilisant encore pour un grand nombre de ville ou de lieux les noms amérindiens d’origines.

Canada : Village là où j’habite
Chibougamau (ville) : Lieu de rencontre
Chicoutimi (ville) : Jusqu’où c’est profond
Piékuagami (nom amérindien du Lac Saint-Jean) : Lac peu profond
Québec (province et ville) : Rétrécissement / escarpement
Saguenay (rivière, fjord et ville) : Eau qui sort / d’où l’eau sort
Tadoussac (municipalité) : Mamelles (en référence aux caps qui entourent l’embouchure du Saguenay où les baleines viennent se nourrir).
Abitibi (région) « là où les eaux se divisent »
Témiscamingue (région) « eau profonde »
Macamic (ville) « castor boiteux »
Rabenakis quebecimouski (ville) « terre de l’orignal », « retraite des chiens »
Matane (ville) « vivier de castors »
Matapédia (ville) « là où les rivières se rencontrent »
Kamouraska (ville) « il y a des joncs au bord de l’eau »
Shawinigan (ville) « crête »
Mastigouche (réserve faunique) « là où le bois est petit »
Oskélanéo (lac) « ossements »
Maskinongé (ville) « gros brochet »
Les Escoumins (ville) « il y a beaucoup de graines »
Anticosti (île) « là où l’on prend l’ours »
Manicouagan (réservoir) « grande tasse »
Oka (ville) « le doré (poisson) »
Matawin (lac) « jonction de deux cours d’eau »
Maskinongé (lac) « gros brochet »
Mascouche (ville) « ourson »
Hochelaga (ancienne ville) « on y passe l’hiver »
Missisquoi (baie) « grosses femmes » (missiskwok)
Nunavik (région)« l’étendue de terre où l’on vit »
Outaouais (région) « trafiquer »
Baskatong (réservoir) « là où la glace est pliée »
Kénogami (lac) « lac très long »

Proverbes amérindiens

  • La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre
  • Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas
  • Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester
  • Ecoute sinon ta langue te rendra sourd
  • Rappelez-vous que vos enfants ne sont pas les vôtre, mais vous sont prêtés par le créateur
  • Ecoutez la voix de la nature, car elle recèle des trésors pour vous
  • Le plus vous donnez, plus les bonnes choses viennent à vous
  • L’amitié entre deux personnes dépend de la patience de chacun.

Habitat traditionnel des Nord-Amérindiens

Wigwam
Type d’habitation construit par les Amérindiens semi-nomades dont les Micmacs et les Algonquins. Il s’agit d’une habitation de plan circulaire ou allongé, pouvant abriter de 10 à 20 personnes. Tente avec une seule ouverture.

Tipi
Tente de forme conique qui est composé de longues perches de bois appuyées les unes sur les autres puis recouvertes de peaux d’animaux.

Maison longue amérindienne
Habitation de forme allongée construite en bois. Sa longueur est de l’ordre de vingt à trente mètres de longueur. La maison longue est un habitat traditionnel des Iroquois

 

Pour en savoir plus

Tourisme autochtone Québec

Carte des peuples amérindiens du Québec

Portraits des nations autochtones du Québec

 

Publié par François Cantin le 01/12/2015  |  Culture et tradition du Québec  | 

Écrivez votre propre commentaire

Articles qui pourraient vous intéresser
Bâtiment et habitation du Québec en photo
batiment quebec
Les oeuvres du sculpteur Roger Valade en images
photo sculpture
L'hiver Québécois en résumé
hiver quebecois
Record du monde pour le Canada et sa patinoire
patinoire canal rideau

L'avis des voyageurs

9.6

note de 0 à 10 donnée
par les voyageurs

379

voyageurs ont donné
leur avis

Une très beau raid sur mesure combinant pistes et hors pistes

Une très belle expérience grâce à ce raid mixte qui nous a permis de sillonner cette merveilleuse région des Laurentides et de nous initier au véritable hors pistes dans des conditions d'enneigement privilégiées.Excellent choix des motoneiges Ski Doo 600 CC Backcountry qui allient puissance, confort, légèreté et précision.En dehors de l'auberge du lac taureaux qui est impersonnelle et constitue une véritable usine à motoneigistes ( mais apparement c'est un point de départ obligé ...), les choix d'auberges et de pourvoiries ont été pertinent.Nous avons tout particulièrement apprécié les Cent Lacs pour son côté intimiste et les sentiment d'être au bout du monde ainsi que le Rabaska pour son confort, sa convivialité et la gentillesse de son propriétaire Martin. Sans oublier Couleur de France pour son côté cosy, son équipe sympathique et Momo l'excellent cuisinier libanais.Enfin, un grand merci à Martin notre guide pour sa gentillesse, sa sympathie et son efficacité . Et en plus nous lui avons appris à parler le marseillais !!!Le seil bémol concerne l'acheminement en car de l'aéroport de Montréal jusqu'à l'auberge du Lac Taureau ainsi que le retour. Nous avons d'ailleurs préfèré payer un transfert privé pour le retour.

de

 

Un raid magique...

Une semaine parfaite sur les pistes du Canada entre amis. Notre guide Jean-René est quelqu'un de super.! iI connaît énormément de choses et histoires à raconter. Bref notre raid, s'est très bien passé. les hotels sont très bien. Et que dire de l'accueil des canadiens... Merci pour tout. Nous reviendrons, c'est obligé. ps: je recommanderai des tenues avec des coques, car nous avons un ami qui a fait une sortie de piste et malheureusement il a bien mangé!!

de

 

Super expérience

Tout est parfait . Gilles est un guide hors pair. Deux suggestions: une bouteille d eau dans les bus aller et retour de l aéroport serait bienvenue. Pas toujours d infos disponibles à l avance sur les transferts entre activités ( quand on passe de la motoneige au traîneau à chiens par exemple .Merci

de

 

Trés bon avis général,

Trés bon avis général, point a améliorer acceuil aéroport. Le chauffeur qui ne trouvait pas l'hôtel, qui a fait demi tour plusieure fois. Les repas du midi, moyen. Et les casques, visière abimés, et vêtements usagés, troués. Par contre tout le reste était très bien herbergement, notre guide Martin, pro, conviviale, disponible... Très bon séjour. Je recommanderais votre organisme

de

 

Semaine formidable !

Un circuit fabuleux, des conditions météo parfaites et une excellente prise en charge. Nous garderons un excellent souvenir, avec des aventures, juste ce qu'il faut pour que cela reste de bons souvenirs, Merci à tous!

de

 
Voir plus d'avis