Aventures Nouvelle-France
Demandez un devis
Appels gratuits

France 0 800 91 21 91

Belgique 0 800 761 21

Suisse 0 800 561 731

International +1 514 800 1152

Histoire

autotour canada
Hydravion au Québec

Hydravion au Québec

À la fin de l’époque glaciaire, à la suite d’une série de mouvements migratoires, des populations mongoles venues d’Asie ont pénétré en Amérique du Nord, probablement en traversant le détroit de Béring, et se sont disséminées sur le continent nord-américain et jusqu’en Amérique du Sud. Le principal groupe d’Amérindiens était celui des Algonquins, constitué de tribus de chasseurs nomades, telles que les Crees et les Naskapis dans la région subarctique orientale, les Abnakis (ou Abénakis) et les Micmacs dans les régions boisées de la côte orientale. Par la suite, les Algonquins se dirigeaient vers l’ouest, où les Outaouais, les Ojibwés, les Pieds-Noirs, les Crees de la Plaine et d’autres tribus parcouraient les prairies à la recherche de bisons. Les tribus de langue iroquoise – les Hurons et les Iroquois – s’établissaient comme cultivateurs dans la vallée du Saint-Laurent et autour des lacs Ontario et Érié ; elles possédaient une organisation tribale hautement développée.

Les premiers Européens à atteindre l’Amérique du Nord sont probablement les colons islandais du Groenland. Selon les sagas islandaises, Leif Eriksson débarque dans le Vinland – quelque part le long de la côte Atlantique nord – vers 1000 apr. J.-C. Des découvertes archéologiques tendent à prouver que ces peuples nordiques auraient alors établi des comptoirs à Terre-Neuve et dans le Labrador. Cependant, aucun élément matériel ne permet de corroborer la thèse selon laquelle ils auraient pénétré profondément à l’intérieur des terres.

Une deuxième vague d’explorations européennes, entre 1480 et 1540, établit fermement l’existence d’un Nouveau Monde dans les esprits européens. La plupart des explorateurs, avec l’appui de leur gouvernement, cherchent un passage maritime au nord-ouest afin d’accéder aux richesses de l’Asie ; aussi considèrent-ils le continent canadien comme une découverte potentiellement utile, mais aussi comme un obstacle.

Traineaux Canada

Traineaux Canada

Entre 1534 et 1542, le Français Jacques Cartier découvre le golfe du Saint-Laurent, accoste sur la péninsule de la Gaspésie, puis remonte le fleuve et prend possession du territoire, au nom de François Ier. Il ne parvient cependant pas à trouver le passage du Nord-Ouest, en direction de l’Asie. Jacques Cartier explore de nouveau la région jusqu’à Terre-Neuve et Hochelagas, le site de la future Montréal. La région, très poissonneuse, devient une source de richesse pour les flottes de pêche anglaises, françaises, espagnoles et portugaises, qui exploitent régulièrement le Grand Banc, au large de Terre-Neuve.

L’intérêt des Anglais et des Français pour le Canada se ravive à la fin du XVIe siècle, essentiellement pour des raisons commerciales. Les explorateurs anglais sir Martin Frobisher dans les années 1570, et Henry Hudson en 1610 et 1611, continuent à chercher, en vain, un passage vers l’Asie. De plus, les intérêts des pêcheurs anglais, dans les années 1630, ont paralysé pratiquement les tentatives de colonisation de Terre-Neuve.

Les Français ont plus de succès. En effet, le gouvernement, attiré par les nombreuses richesses naturelles que recèle le territoire, et motivé par la perspective de la construction d’un empire au sein du Nouveau Monde, décide d’agir par biais de monopoles commerciaux qui, en contrepartie du contrôle du commerce des fourrures, encouragent la colonisation.

Un monopole octroyé à Pierre de Gua, sieur de Monts, en 1603, établit des comptoirs commerciaux en Acadie (correspondant aujourd’hui au Nouveau-Brunswick et à la Nouvelle-Écosse) et sur le Saint-Laurent. En 1608, Samuel de Champlain, un explorateur engagé par de Monts, fonde la ville de Québec ; il devient le principal organisateur de la colonisation française.

motoneiges

motoneiges

Champlain parvient à convaincre Richelieu, ministre de Louis XIII, de l’importance de l’Amérique du Nord pour l’établissement de la puissance française dans le monde et pour son développement économique. Ainsi, en 1627, Richelieu met sur pied la Compagnie de la Nouvelle-France ou des Cent-Associés, qui possède le monopole du commerce et dont l’objectif est de fonder un centre puissant de civilisation française au sein du Nouveau Monde.

Pendant deux siècles et demi, des facteurs géographiques cantonnent les colons européens à des régions assez limitées de l’actuel , si bien que les relations entre les colons et les Amérindiens sont placées sous le signe du commerce (principalement celui des fourrures) plutôt que de la conquête. Cependant, de nombreuses tribus indiennes sont détruites au contact des colons. En effet, ces tribus subissent des épidémies (notamment de variole) et sont victimes de l’alcool, que les négociants en fourrures utilisent à la fois comme article de commerce et comme moyen de s’assurer leur soumission.

Vous aimerez aussi
raid motoneige

Raid des Loups

6 jours  /  4 nuits en 3 étoiles

Formule        
Niveau Débutant


3 jours

350 km

À partir de
990€ / pers.

Détails du voyage
parc national canada

Expérience Parcs nationaux Évasion

14 jours  /  12 nuits en 3 étoiles

Formule tout inclus           

  • 7 nuits en chambre d'hôte en pension complète
  • 5 nuits en autotour
  • Visite de 4 parcs nationaux
  • excursion en cheval
  • randonnées pédestre et en vélo
  • découverte de la culture Amérindienne

À partir de
2190€ / pers.

Détails du voyage

Coup de coeur

voyage canada ete

Expérience Magie des Laurentides

9 jours  /  7 nuits en 3 étoiles

Formule tout inclus           

  • Randonnées pédestre et en vélo
  • Excursion en cheval
  • Descente de rivière en canot
  • Découverte de la culture Amérindienne
  • Et bien d'autres activités

À partir de
1590€ / pers.

Détails du voyage

L'avis des voyageurs

9.6

note de 0 à 10 donnée
par les voyageurs

416

voyageurs ont donné
leur avis

Un super séjour.Je me suis régalé.Notre …

Un super séjour.Je me suis régalé.Notre guide était au top sans le citer.Merci Jean -René. Une organisation très bien rodée et un concept qui permet de faire du sport mécanique dans un environnement de rêve. J'essaierais de revenir pour découvrir ce pays l'été avec une autre monture.

de

 

de la réservation a la fin du séjour …

de la réservation a la fin du séjour aucun soucis un interlocuteur toujours prés a répondre aux questions posées rien a redire le séjour multi-activités a rempli toutes les attentes que je m’étais fixer le déroulement du séjour agréable dans un joli cadre idéal pour découvrir les activités avec des guides professionnel . seule surprise les tips (pour boire) qui peuvent troubler dans un pays développé

de

 

Raid 1200 réalisé dans d'excellentes …

Raid 1200 réalisé dans d'excellentes conditions tant au niveau de l'encadrement par le guide Michel, que les hébergements. Du modeste au plus luxueux qui permet ainsi de découvrir une palette intéressante de pourvoiries. Des espaces boisés, enneigés, des lacs glacés, des sentiers larges ou très étroits, des collines, tout une diversité de décors naturels à souhait et enchanteurs. Une organisation sans faille et surtout 1200 km de motoneige ! que du bonheur !

de

 

Un expérience canadienne hors du commun

Organisation sans faille dès l'aéroport de Montréal. Multiactivités prestige super bien organisées avec prise en compte de la sécurité, guide expérimentés et sympathiques. Les activités durent suffisamment de temps pour pouvoir bien en profiter. L'auberge du Lac taureau est de bonne qualité, personnel aimable et serviable, restauration goûteuse, variée. Par contre, placement déplorable des participants dans l'avion (couples séparés) qui devrait être laissé à la disposition des clients et non de l'agence grâce au numéro de réservation fourni par AIR CANADA.

de

 

Fantastique raid avec un guide génial !

Fantastique raid avec un guide génial !

de

 
Voir plus d'avis